Le registre des armes à feu aurait-il fait une autre victime en Marty Cheliak, surintendant principal de la GRC ?

Une république de bananes

La démocratie est-elle malade au Québec? On peut se poser sérieusement la question, alors que tous les partis politiques sont en faveur d'un registre québécois des armes à feu. À Ottawa, il y a eu un débat avant de l'abolir, et les partisans de ce registre avaient trois partis politiques pour avancer leurs arguments. À Québec, pas un seul député n'est le porte-parole des nombreux citoyens qui sont contre l'inutile registre. Au Québec, la lâcheté de nos politiciens a comme conséquence qu'aucun ne défendra une position s'il a la perception qu'elle est minoritaire (et de droite, car si vous êtes d'extrême-gauche proche du Parti communiste, vous avez deux députés pour mettre de l'avant vos divagations). Le pur intérêt électoraliste l'emporte sur l'expression minimale de la démocratie. Vraiment, avec sa démocratie chancelante et sa corruption, le Québec se rapproche de plus en plus d'une république de bananes.
La démocratie est-elle malade au Québec? On peut se poser sérieusement la question, alors que tous les partis politiques sont en faveur d'un registre québécois des armes à feu. À Ottawa, il y a eu un débat avant de l'abolir, et les partisans de ce registre avaient trois partis politiques pour avancer leurs arguments. À Québec, pas un seul député n'est le porte-parole des nombreux citoyens qui sont contre l'inutile registre. Au Québec, la lâcheté de nos politiciens a comme conséquence qu'aucun ne défendra une position s'il a la perception qu'elle est minoritaire (et de droite, car si vous êtes d'extrême-gauche proche du Parti communiste, vous avez deux députés pour mettre de l'avant vos divagations). Le pur intérêt électoraliste l'emporte sur l'expression minimale de la démocratie. Vraiment, avec sa démocratie chancelante et sa corruption, le Québec se rapproche de plus en plus d'une république de bananes.
Michel Bellemare, Québec