Une photo qui propage des stéréotypes

«Les conflits ethniques sont la seule problématique qui soit en augmentation», écrit Patricia Cloutier dans son article «Légère baisse de la violence à l'école» (27 avril 2016). Elle cite ensuite une universitaire qui dit que «les enfants voient, entendent et disent tout ce qui se passe dans l'actualité». Qu'est-ce que cela veut dire exactement?
Afin de l'interpréter pour les lecteurs, vous avez choisi une photo en illustration d'un petit garçon aux yeux bleus et aux cheveux blonds qui se fait harceler par deux jeunes noirs. Pas besoin de plus dire, pas besoin de citer des vrais chiffres ou aller plus loin dans les faits. Au lieu de nous informer, vous contribuez à cette «problématique» en propageant un stéréotype aberrant envers les Noirs à Québec, ainsi incitant à la peur, à la haine et au rejet.
Louisa Blair, Québec
***
Réponse de la rédaction
Notre préoccupation est d'abord de respecter le droit à l'image, et cette photo provient d'une banque d'images reconnue. La race n'a pas été un facteur dans notre choix, mais cet élément peut en effet porter à interprétation et pour cette raison nous avons décidé de la retirer de l'édition en ligne. Merci de nous l'avoir signalé.
Convergence douteuse
M. Jean-Marc Salvet nous parle de la fameuse convergence péquiste incontournable pour la victoire de 2018. Encore la recherche de la formule miracle pour renverser les libéraux. Dans le contexte actuel, le Parti québécois (PQ) stagne, incapable de se démarquer et de s'afficher comme le moteur de l'indépendance mobilisatrice et enthousiaste. Un projet de pays énoncé avec limpidité et rigueur qui répond à toutes les interrogations du peuple sans tergiversation, il n'y en a pas!
Le PQ est encore au stade d'une réflexion compliquée embourbée dans des analyses théoriques illustrant un manque de pragmatisme. Un mal profond qui fissure toute convergence réelle. Le PQ est disloqué. L'indépendance est source de confusion et d'hésitation depuis des années. Le Bloc, Québec solidaire, Option nationale proposent différentes versions. Même la CAQ est dans le décor. L'indépendance est nuancée, larvée, prudente; le PQ a engendré l'indifférence, la méfiance et la déception. Ce parti manque d'élan et son discours changeant n'est pas de nature à le dynamiser.
Douglas Beauchamp, Québec