Six membres de la communauté musulmane de Québec ont été tués dans un attentat dans une mosquée de Sainte-Foy, le 29 janvier dernier.

Une pensée pour la famille Bissonnette

Au-delà du drame qui s'est déroulé au Centre culturel islamique de Québec, il y a une famille touchée de plein fouet et démolie devant l'ampleur de ce drame odieux. Ce sont les parents, le frère et l'entourage d'Alexandre Bissonnette. Ces gens vivront le reste de leur vie avec des questionnements et des douleurs profondes par rapport au geste commis par leur fils. D'autres aussi ressentiront des remords devant l'intimidation dont ils sont responsables et qu'ils auront fait subir à Alexandre et les conséquences probables des gestes ou des paroles blessantes qui, de nos jours, se produisent encore malgré les interventions.
Je n'admettrai jamais pour autant cette attaque sauvage contre des musulmans.  C'est un acte invraisemblable, quand on connaît le milieu dans lequel ce jeune homme a grandi et a poursuivi ses études.
Ce que l'on subit dans son jeune âge et qui se poursuit laisse des séquelles profondes et peut exploser n'importe quand. Je suis de tout mon coeur avec la communauté musulmane touchée par cette tuerie et je suis aussi avec les parents attristés du jeune homme responsable.
Rosy Aubin, Cap-Rouge