Une opposition stérile

Pendant que le Parti libéral nage en eau trouble et répète les erreurs, piégé par son passé, les partis d'opposition ne savent pas en profiter et multiplient les propos plus vides les uns que les autres.
Un jour, si ces trois partis veulent faire vraiment opposition à un autre qui manque de vision, il leur faudra avoir un message commun, une vision commune énergisante et dynamique.
Tant que l'on jouera au jeu du «kodak» chez les partis d'opposition, on risque de les voir encore dans l'opposition pour un temps indéfini. Quand est-ce que nous, Québécois, nous donnerons-nous l'intelligence politique suffisante pour partager nos compétences au profit du Québec et le faire progresser au lieu de le laisser dériver? Il serait temps qu'on cesse ces chicanes stériles et déchirantes pour redéfinir nos attentes pour un avenir plus productif. Je ne pense pas nécessairement à un possible référendum mais, essentiellement, à l'avenir d'un peuple et aux chances de sa jeunesse de bénéficier des meilleures chances de réussir dans la vie.
André Drapeau
Saint-Roch-des-Aulnaies