Carrefour des lecteurs

Une nouvelle difficile à avaler

J'ai failli m'étouffer en déjeunant ce matin après avoir lu le titre suivant: «Les médecins plus nombreux à vouloir facturer à la hausse» (Le Soleil, 27 juin, p. 4). Ai-je bien lu? Ces mêmes médecins ne sont-ils pas maintenant les mieux payés au Canada et même davantage que leurs confrères de l'Ontario?
Qui à part eux, en cette période où tout le monde a mal à son portefeuille, a ce privilège au Québec? Personne. L'article nous apprend que les demandes de révision de facturation d'un nombre effarant de toubibs se sont retournées contre plusieurs d'entre eux. TANT MIEUX! Ce qu'on comprend, c'est que tout ce beau monde qu'on se plaît à déifier dans notre belle société font des erreurs de facturation et peut-être même qu'il y aurait des «fraudeurs» parmi eux.
Je ne prétends pas tout saisir de ce système complexe, mais cette histoire est inqualifiable. S'il s'agissait d'autres professionnels, ça ne resterait pas là. On punirait les coupables, on les dénoncerait sur la place publique, ce serait un scandale. Mon déjeuner est passé, mais les propos tenus dans l'article me sont restés dans la gorge.
Marlène Gagnon, Québec