Une ligne de tramway sur René-Lévesque? Vraiment?

Je n’arrive toujours pas à comprendre pour quelle raison, s’il en est une, on veut faire passer le futur tramway sur René-Lévesque alors que la population est en très grande majorité établie le long du chemin Sainte-Foy. Ce système de transport n’est-il pas destiné d’abord et avant tout à faciliter le déplacement de la population?

Or, c’est bien, il me semble, le long du chemin Sainte-Foy qu’on trouve la plus grande densité de résidences, de cliniques, d’écoles, d’édifices à bureaux en haute-ville? Un hôpital, un cégep, plusieurs résidences pour personnes vieillissantes. C’est bien le long de cette artère que se fait le développement de la haute-ville depuis au moins 50 ans et que se trouve le cœur commercial du quartier Saint-Sacrement?

Cette idée de faire passer le tramway sur René-Lévesque implique non seulement qu’à moyen terme ce boulevard fera l’objet d’une spéculation immobilière en faveur de sa densification qui mettra en péril la sauvegarde du riche patrimoine architectural de Montcalm, mais elle implique aussi que ceux qui l’empruntent ou qui l’habitent devront endurer, pendant plusieurs années, la construction d’un tunnel au centre de la rue. L’entrée de ce tunnel ne sera mieux qu’un trou permanent au cœur du quartier, un trou qu’il faudra entretenir hiver comme été et qui sera toujours un obstacle à une circulation fluide.

Or, coin chemin Sainte-Foy et avenue Bourlamaque, il existe un large terrain vacant en dénivellation, l’ancien garage Bérubé, qui offre toutes les possibilités d’y loger l’entrée de ce fameux tunnel sans que cela ne dérange qui que ce soit, aujourd’hui comme demain. L’entrée du tunnel à cet endroit permettrait d’y aménager une station-embarcadère du tramway et ainsi de bien desservir une partie importante du quartier Saint-Jean Baptiste.

On invoquera que le boulevard René-Lévesque est situé au centre du promontoire de la haute-ville, à égale distance entre la Grande Allée et le chemin Sainte-Foy, et que le tramway pourra ainsi desservir les résidents de Montcalm. Oui, mais, il ne s’y passe rien le long de ce boulevard! Qui plus est, ne peut-on pas imaginer que dans 20, 30 ans, peut-être même plus tôt on voudra aménager une seconde ligne de tramway, par exemple sur Grande Allée cette fois, à partir de Cap-Rouge, sur le chemin Saint-Louis dans Sillery, le long des Plaines et jusque dans le Vieux-Québec?

Le projet de tramway qu’on nous propose aujourd’hui est un projet à courte vue, comme si la ville allait pour toujours se suffire d’une seule ligne de tramway. Se pourrait-il que demain il soit nécessaire d’étendre le réseau dont le projet d’aujourd’hui ne serait en fait que le début, que la première phase? Se pourrait-il que dans un avenir pas si lointain le tramway à Québec circule sur plusieurs lignes, sur une ligne rouge, une ligne bleue, une ligne verte?

On trouvera alors certainement très étrange qu’on ait installé la première ligne sur René-Lévesque plutôt que sur le chemin Sainte-Foy!

Michel Bonnette, Québec