Une détérioration du service

Je suis résidente de la rue Preston et j'utilise régulièrement le parcours 11 de l'autobus pour me rendre dans le quartier Montcalm ou encore rue St-Jean et Vieux-Québec. Je privilégie ce moyen de transport à l'automobile pour pallier aux problèmes de stationnement et d'engorgement des rues du centre-ville. N'est-ce pas ce qui est valorisé en cette ère du développement durable?
Le RTC veut modifier le parcours en prétendant qu'il s'agit d'une amélioration de service, alors que je constate plutôt une détérioration. Nous devrons nous déplacer beaucoup plus loin pour prendre le bus. De plus, l'arrêt des bus 800 et 801 sur René-Lévesque se situant à proximité du futur arrêt du 11, une partie du secteur entre Laurier et Chemin St-Louis sera mal desservie. (Oublions le parcours 25 dont la fréquence est au minimum aux 30 minutes et aux heures en soirée). Ce secteur est résidentiel et de plus en plus densifié.
Je ne comprends pas le choix qui est fait, soit disant pour favoriser la clientèle touristique et le secteur de Pointe Ste-Foy, alors que le bus 800 dessert déjà ce parcours. J'espère que le RTC sera attentif aux besoins des citoyens de Sillery qui contribuent déjà largement par ses taxes à ce service aux citoyens.
Andrée Gagné, Québec
***
Humaniste ou combattant?
En réaction au texte «Un aspirant-aumonier musulman de Québec», paru le 3 avril 
Dans un encadré en caractères gras, cet aspirant-aumônier musulman dans les Forces armées affirme qu'il n'y a aucun passage dans l'Islam qui dit : «Allez tuer les gens». 
Je veux simplement faire une rectification. Il existe bel et bien de tels passages dans ce texte qu'on dit immuable et dicté directement par Dieu. 
J'y ai lu plusieurs Sourates (chapitres) pour m'informer personnellement. Sans énumérer la liste des incitations trouvées, je veux en citer un passage : «Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur» S4 :89.
Il lui reste encore deux ans de formation avant de compléter ses études supérieures en théologie. Je lui souhaite d'en ressortir plus humaniste que combattant.
Réal Bertrand, Québec