Un vote libre

À Justin Trudeau, premier ministre du Canada
J'apprends par la télévision et les journaux que vos ministres et députés devront rester «fidèles à la ligne du parti» et n'auront pas droit au vote libre à propos de «l'aide médicale à mourir» et au nom de la Charte des droits et libertés.
Que c'est étrange. Au nom des droits et libertés, vous «enlevez» ceux des membres de votre parti.
Réfléchissez à cela, Monsieur le Premier Ministre, et ne nous décevez pas.
Gabrielle Roberge
Québec