Le candidat libéral de Québec, Jean-Yves Duclos

Un vent de changement!

À Tout le monde en parle de dimanche dernier, Thomas Mulcair fut le brillant tacticien que l'on connait, en pleine possession de ses dossiers et fort expérimenté en matière de gouvernance libérale à Québec et d'opposition néodémocrate à Ottawa.
Par contre, coiffé d'un triomphalisme agaçant, il surfe encore sur le tsunami Jack Layton qui a soulevé la vague orange au Québec en 2011. L'homme est fort ambitieux, mais il n'a pas d'équipe qui puisse rassurer qui que ce soit en 2015.
J'habite la circonscription que représente la ni vue ni connue, l'invisible et absente Annick Papillon du NPD. Par ailleurs et en raison de son remarquable CV, de ses solides acquis et de la pertinence de ses expériences en économie, notamment, j'ai l'impression que le libéral et ministrable Jean-Yves Duclos risque fort de faire sortir le vote et de rallier l'électorat de la circonscription de Québec, le 19 octobre prochain.
Gerry Pagé
Québec