Un parc pour Azzedine Soufiane

En réaction à la chronique «L’éternité se mérite» de François Bourque parue le 25 avril

Intéressante suggestion de François Bourque, dans Le Soleil du 25 avril, d’honorer la mémoire d’Azzedine Soufiane en nommant à son nom un espace public.

Alors pourquoi ne pas renommer le parc Myrand, situé juste à côté de l’épicerie dans laquelle il fût au service de nombreux habitants de ce quartier et de toute la Ville? Le dénommé Myrand ne devrait pas s’en plaindre, lui qui a déjà toute l’avenue Myrand pour honorer sa mémoire.

Jean-Guy Lebel, Québec