Un parc au zoo

C'est justement un parc au zoo qui a tué le zoo. En effet, lorsque le zoo a été «repensé» par les fonctionnaires dans leur belle tour d'ivoire, ils ont aménagé un beau parc de pierres plates avec de la petite pierre tout autour. Résultat, après chaque pluie, les pierres se déchaussaient un peu plus.
Les parents ne pouvaient pas garder les enfants dans leur voiturette et devaient les prendre dans leurs bras. Les fauteuils ou quadriporteurs des personnes à mobilité réduite bloquaient dans les fentes dégagées entre les pierres. Et pour ceux qui décidaient de prendre l'autobus, ils devaient marcher un demi-mille après avoir effectué le parcours du combattant cité plus haut. Dans tous les cas, ces personnes s'étaient dit : «Plus jamais».
Alors pourquoi chercher à développer l'endroit alors qu'il suffit de faire un parc dans un secteur sans densification importante? Un zoo sans animaux à 35 $?
Eric Barnabé, Québec