Un marathon shakespearien

Je pense que les organisateurs du marathon n’ont absolument pas entendu le cri du cœur du maire de Québec pour le français et l’Accent d’Amérique. Dimanche dernier, on a eu droit, en plein cœur de Québec, à un marathon avec une animation musicale 100 % en anglais. C’est excessivement insultant, déplorable, déplaisant. Des rythmes et de la musique entraînante en français, il y en a 10 tonnes.

Le cœur me levait dimanche matin où, de 7h30 à midi, les haut-parleurs ne diffusaient que la langue de Shakespeare. La ville est totalement conquise, imaginez les cerveaux. Les organisateurs ont affirmé vouloir en faire l’édition de la diversité. Depuis quand la diversité doit-elle exclure celle du pays hôte? Le français fait lui aussi partie de cette diversité!

Merci, M. Labeaume, pour votre écoute et pour montrer l’exemple quand vient le temps de chérir notre belle différence.

Félix Laberge, Québec