Le Soleil
Lucien Bouchard
Lucien Bouchard

Un Lucien Bouchard vrai et nostalgique

CEDROM-SNI
Lucien Bouchard a livré dernièrement à Québec le fond de sa pensée. En excluant la défense inopportune de son frère Gérard, je dirais que, pour l'essentiel, Lucien Bouchard a raison. L'ancien premier ministre, homme clairvoyant, a indiqué assez justement où les priorités du Québec devraient être pour les prochaines années. L'homme a parlé vrai, sans langue de bois ou ampoulée, léguant une sorte de testament politique. Il y avait, il me semble, de la nostalgie dans ses propos: il pensait à la grande époque de la Révolution tranquille. Nous n'en sommes plus là. Nous en sommes à corriger certaines dérives et erreurs de cette Révolution et à faire face à de nouveaux défis, notamment en environnement, en foresterie, en agriculture et en emploi. Lucien Bouchard, quant à lui, pourra continuer à pratiquer son cher droit, écouter de la musique et lire et relire Proust... Chacun ses goûts!