Un joyau bien gardé dans Charlesbourg

En réponse à la chronique «Les enfants du code 34» de Mylène Moisan

LIRE la chronique

J’aimerais vous informer qu’il existe bel et bien, dans le réseau public, une école spécialisée pour les enfants souffrant de surdité ou ayant divers troubles du langage : l’école Joseph-Paquin dans Charlesbourg. Cette petite école où les enseignants et le personnel de soutien travaillent avec passion et engagement à offrir un parcours particulier et adapté aux élèves aux prises avec des difficultés physiques ou fonctionnelles est un joyau bien gardé de la Commission scolaire des Premières Seigneuries. 

Tellement bien gardé qu’il semble que le ministre de l’Éducation et les fonctionnaires auxquels les parents de l’élève en question se sont adressés en ignoraient l’existence. Encore une fois, un autre exemple de la lourdeur administrative au sein du gouvernement où la main droite ignore ce que contient la main gauche.

Cette petite école spécialisée dans les troubles sévères du langage ferme année après année des classes entières faute de recrutement de nouveaux élèves. Ces fermetures ne sont pas dues à la diminution de la clientèle ayant ces besoins spécifiques dans le réseau scolaire publique, mais bel et bien par manque flagrant de communication au sein du réseau et de l’ignorance de l’existence de cette institution qui dessert cette clientèle particulière sur tout le territoire de la région 03 et de la Rive Sud jusqu’en Beauce.

Eric Vigneault, Saint-Laurent, île d’Orléans