Un débat économique pas convaincant

J’ai écouté le débat économique à RDI ce mardi. Les partis ont délégué en principe leur aspirant ministre des Finances. Le très jeune Simon Tremblay-Pépin, à part critiquer les autres partis, n’avait pas grand-chose à présenter sur le plan économique.

Ses deux priorités, l’environnement et réduire les inégalités, ce qui veut dire prendre aux riches pour donner aux pauvres, sont des mesures sociales, non économiques. Pour le PQ, Nicolas Marceau a plaidé que les impôts ne seront pas réduits, mais que l’argent ira vers de meilleurs services. Le PQ utiliserait nos fonds de retraite publics pour faire la surenchère pour éviter la perte de sièges sociaux. Pas très fort non plus sur le plan économique.

Carlos Leitao a défendu le bilan libéral et a prêché pour des changements graduels. Ça se défend. Les attentes étaient envers Youri Chassin pour la CAQ. Allait-il sortir son discours de droite et même libertarien? Pas du tout, voici sa recette : la CAQ va faire mieux que le gouvernement libéral. Ils vont arrêter le gaspillage, faire des économies de 1,5 milliard $, baisser les impôts et réaliser toutes leurs promesses en santé et en éducation. Bravo pour la pensée magique. Les ministres de la CAQ seront plus intelligents que les ministres libéraux. Les sous-ministres aussi, car, sans doute, on va dégommer les libéraux de ces postes et y mettre nos candidats défaits.

Jeannot Vachon, Québec