Le Squat Basse-Ville vient en aide aux jeunes fugueurs.

Un budget inquiétant pour le milieu communautaire

Lors de la sortie du budget 2014-2015 du ministre des Finances, aucune annonce n'a été faite concernant le rehaussement du financement des organismes communautaires autonomes. Pourtant, lors du dépôt, en octobre dernier, du plan de solidarité Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l'avenir, Mme Marois avait annoncé une augmentation du financement à la mission des organismes communautaires autonomes de l'ordre de 54 millions $, renouvelables durant trois ans, afin de soulager le sous-financement chronique des organismes. Le milieu communautaire n'a pas eu d'augmentation de ses budgets depuis belle lurette. Et pourtant, on constate une hausse de la clientèle à cause notamment des coupures dans le réseau public et de l'impact des politiques sociales et économiques. Comme il s'agit d'un budget à saveur électorale, est-ce que cela signifie que le communautaire ne soit pas un choix «vendeur»? Est-ce que l'action communautaire autonome devrait s'inquiéter de son avenir?
Lors de la sortie du budget 2014-2015 du ministre des Finances, aucune annonce n'a été faite concernant le rehaussement du financement des organismes communautaires autonomes. Pourtant, lors du dépôt, en octobre dernier, du plan de solidarité Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l'avenir, Mme Marois avait annoncé une augmentation du financement à la mission des organismes communautaires autonomes de l'ordre de 54 millions $, renouvelables durant trois ans, afin de soulager le sous-financement chronique des organismes. Le milieu communautaire n'a pas eu d'augmentation de ses budgets depuis belle lurette. Et pourtant, on constate une hausse de la clientèle à cause notamment des coupures dans le réseau public et de l'impact des politiques sociales et économiques. Comme il s'agit d'un budget à saveur électorale, est-ce que cela signifie que le communautaire ne soit pas un choix «vendeur»? Est-ce que l'action communautaire autonome devrait s'inquiéter de son avenir?
Louise Fortin, SQUAT Basse-Ville