Un an sans véhicule?

J’apprends que la voiture de Raymond Bissonnette, père de l’accusé Alexandre Bissonnette, a été confisquée par la Couronne depuis un an — moment de la tuerie à la mosquée de Québec — et qu’elle ne lui a été remise que ces derniers jours.

À la base, je ne peux comprendre que la Couronne ait réquisitionné pour une si longue période un véhicule n’appartenant pas à l’accusé. Me semble que quelques jours «d’expertise» auraient pu suffire pour les besoins en cause.

J’ose espérer que la Couronne a compensé M. Bissonnette père pour le fait qu’il a été privé de son véhicule pendant un an, alors qu’il n’a eu rien à voir avec cette tuerie. Sinon, je suis d’avis que la justice en a pris pour son rhume puisqu’il s’agirait d’une injustice flagrante envers un innocent, qui a sûrement besoin de son véhicule pour ses activités personnelles quotidiennes.

Pierre Aubé, Québec