Il est estimé que chaque dizaine de minutes pendant lesquelles le moteur est en marche pendant le véhicule est arrêté équivaut à des émissions d'une livre de dioxyde de carbone.

Un ami précieux du Bon-Pasteur

Jean-Paul L'Allier avait à coeur le patrimoine religieux. Ministre des Communications en 1975, il classa monument historique la chapelle du Bon-Pasteur, une oeuvre de Baillairgé, celle à qui la communauté des religieuses du Bon-Pasteur de Québec avait consenti tant de soin, celle qui avait été à l'écoute de tant de coeurs. La chapelle était dès lors sauvée de la démolition.
La retrouvant 25 ans plus tard victime d'une gestion privée plus que discutable, ce même monsieur L'Allier, cette fois maire de Québec, en assura une fois de plus la survie, prenant à la charge de sa ville la destinée du précieux bâtiment.
À deux reprises, M. le maire aura permis le maintien de l'accès à la chapelle, au bénéfice de ses citoyens, fidèles de prières, de musique sacrée, ou amants de ses trésors, ses tableaux de Plamondon, de Favre, son tabernacle de Levasseur et son orgue Casavant.
FideArt et ses messes des artistes auront connu une plus longue vie, grâce à vous. Monsieur le Maire. Merci de votre écoute, de votre sens du sacré, de votre amour du patrimoine religieux. Nous ne vous oublierons pas, reposez en paix.
Dominique Fortin, FideArt, 1981-2007, Québec