Trudeau, marchand de bonheur

Que mes enfants et toute la classe moyenne soient heureux pendant que je vous parle «de mon plan». Ne regardez pas ce que je fais, je suis parfois baveux, je félicite les dictateurs, je me fais le petit «copain» de Keystone et je peux même renier mes promesses électorales d'un fédéralisme collaboratif. C'est pas grave pourvu que nos petits-enfants soient heureux dans 50 ans.
En attendant, chers Canadiens, Canadiennes, passez de joyeuses Fêtes pendant que je prépare ma prochaine liste d'invités à 1500 $ le couvert.
H. Louis Arbour, Lévis