Vote par anticipation à Québec, le 10 octobre

Trouvez l'erreur

Mon conjoint et moi avons cinq enfants et pour la première fois, tous avaient droit de voter cette année. Comme nous étions tous là dimanche le 11 octobre, nous avons décidé d'aller voter par anticipation ensemble. Or, si nous n'avions pas été présents avec nos enfants, deux d'entre eux n'auraient pas pu voter.
Savez-vous qu'une preuve d'adresse est demandée lorsqu'on veut voter? Or, deux de nos enfants n'ont pas de permis de conduire et comme ils reçoivent tous leurs papiers courants (factures, école, etc.) par courriel, ils n'ont donc pas de preuve d'adresse réelle mais seulement des preuves d'adresse électronique. 
Actuellement, le carton d'électeur comprenant le nom et l'adresse réelle de l'électeur n'est pas accepté en preuve même s'il est obligatoirement complété par une pièce d'identité avec photo (ass. maladie par exemple, prouvant l'identité du sujet). Trouvez l'erreur.
On peut bien décrier que nos jeunes ne votent pas! Je suis prête à parier que les miens n'y retourneront pas s'ils doivent encore demander à papa et maman de les accompagner pour attester solennellement de leur identité.
A l'heure des transactions électroniques, nous devons adapter nos exigences au monde des jeunes. Avant de questionner le vote à visage couvert, nous devons permettre à la nouvelle génération de voter avec les preuves que tout jeune normal peut présenter. Un jeune qui ne conduit pas et qui fait toutes ses transactions électroniquement a autant le droit de voter qu'un autre.
Lise Pilote
Québec