Trophées de la British Academy Film Awards

Le film La La Land avait 14 nominations à son actif et celui de L'arrivée neuf. Pour ma part, je trouve gênant, offusquant d'avoir décerné un seul prix, soit celui de meilleur son, à L'arrivée; une vraie farce, un mince prix de consolation à mes yeux, alors que La La Land en a reçu 7.
Pour avoir vu les deux films, je dirais que La La Land est un bon petit film tandis que L'arrivée déborde d'imagination, de mises en scènes. L'actrice principale, Amy Adams, offre une prestation de plus haut calibre. Les immenses vaisseaux sont à eux seuls imposants. Il fallait avoir beaucoup d'imagination de la part des créateurs québécois, pour les soucoupes, de même pour les extraterrestres qui sont immenses et font peur, également pour le décodage de la communication entre les extraterrestres et les humains.
Le film est captivant et émouvant, une réalisation grandiose. L'approche est humaine malgré la présence d'extraterrestres. Il s'agit d'un très bon film qui aurait mérité beaucoup plus qu'un simple trophée pour un thème cucu, comme s'il fallait absolument trouver un trophée pour le récompenser un tant soit peu.
Quant à La La Land, j'ai été déçue par les longueurs. Je n'ai ressenti aucun enchantement comme cela l'avait été pour Les parapluies de Cherbourg. Ce film ne mérite pas tous les trophées qu'on lui a accordés. De jolies chansons mais répétées trop souvent, un petit drame sentimental banal qu'on a voulu déguiser en superproduction, qui a été encensé bien avant sa sortie, très probablement pour ça son succès au box office. Il ne m'a pas éblouie, ni emportée contrairement au film de Villeneuve.
Bravo à Villeneuve en espérant une suite...
Monique Fiset-Robert, Lévis