Troisième lien: un projet qui invite la politicaillerie

En réaction au texte de François Bourque, «Et si ce troisième lien était un métro?», paru le 29 septembre
M. Bourque vise en plein dans le «mille»! Je me permets d'ajouter quelques réflexions:
C'est un projet qui invite à de la politicaillerie et on bute sur le trafic des deux villes alors qu'un tel lien devrait relier les rives nord/sud et leurs nombreuses régions.
Un SRB est beau a priori mais qui a envie de se promener en bus plutôt qu'en auto, si ce service de bus n'est pas ponctuel , confortable et adapté ?
On « s'enfirouappe » dans un projet à multi milliards $ alors qu'on n'est même pas capables de régler le cas du Pont de Québec !
On vit des périodes d'austérité qui pénalisent beaucoup de pauvres gens pour créer une dépense (investissement aléatoire) de 4-5- milliards $ pour régler quoi à la fin ? En a-t-on les moyens ?
Enfin, serait-il raisonnable d'imaginer construire un pont reliant les deux rives, semblable au «Bay Bridge» qui relie San Francisco et Oakland, pont à deux étages ? Il ne coûterait pas plus cher que de démolir les actuels ponts de Québec et Pierre-Laporte qui tombent en décrépitude et qu'il faudra un jour régler.
Maurice Bernard, Québec