Troisième lien: le gros bon sens du CRE

Le conseil régional de l’environnement de la région de Québec a lancé un pavé dans la mare dans le grand fleuve tranquille du rêve de la CAQ. La construction d’un tunnel sous-fluvial près de l’Île à Félix est un potentiel cauchemar coûteux de type éléphant blanc. Le CRE fait le constat, chiffres à l’appui, que les populations des 20 à 64 ans de Lévis et Québec vont diminuer dans les années à venir.

Les gens de mon âge vont vendre leurs bungalows situés loin des centres de Lévis et Québec pour se rapprocher des services de proximité. De plus, c’est pressenti que les jeunes générations pro-environnement seront davantage attirées par un réseau de transport collectif. Ce service pourrait traverser le fleuve. 

Possiblement que l’entretien et le réaménagement de notre pont centenaire sont la clé pour un transport fluide? L’achat du pont par le fédéral serait une partie de la solution.

Rafraîchir la structure et la voie ferrée permettrait de transporter nos gens d’une rive à l’autre par train. Ils seraient accueillis par un super réseau structurant de Lévis en autocar et de Québec en tram-train, ou en tramway suspendu comme celui de Vancouver.

Michel Houle, Québec