Le député sortant de Lévis-Bellechasse, Steven Blaney, qui tentera de se faire élire pour une quatrième fois sous la bannière du Parti conservateur du Canada, avait convoqué la presse à un jet de pierre de son bureau de Lévis pour faire le bilan de mandat de sa circonscription, dans laquelle il dit avoir investi 54 millions $ depuis 2011.

Triste bilan des conservateurs à Lévis

Dans la campagne actuelle, on fait grand cas d'une lettre d'intention des conservateurs avec les Chantiers Davie. En effet est passé sous silence le refus de ces mêmes conservateurs de permettre aux Chantiers de présenter des soumissions sur des contrats de 31 milliards de dollars qui ont été réservés à des chantiers de Vancouver et de Halifax.
Il faut mettre ça aussi au triste bilan général que Monsieur Blaney veut faire oublier dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et son peu de souci pour les ouvriers des Chantiers.
Ces ouvriers ont été privés d'une répartition équitable du travail disponible au Canada. Pour conclure que la présence des conservateurs dans notre comté nous a desservis, il n'y a qu'un pas à franchir et je le fais allègrement.
Monsieur Blaney, malgré son poste de ministre du Québec, n'a pas su prêter une oreille attentive au besoin de sa population en travail. Il a négligé son comté au profit de l'économie de l'Ouest et de l'Est du Canada. Aurait-il été capable de faire mieux ? J'en doute compte tenu de la façon dont son gouvernement a exercé le pouvoir  de façon discriminatoire pour les travailleurs du Québec.
Guy Roy
Lévis