L'Université Laval

Tricher à l'Université Laval

Je suis de la génération à qui l'on a répété sans cesse que tricher équivalait à voler, frauder, mentir. Pas de nuance ni équivoque. Eh bien il semble que pour l'Université Laval, il y a des bons et des mauvais tricheurs, comme, j'imagine, il y a des bons et des mauvais voleurs, des bons et des mauvais fraudeurs, des bons et des mauvais menteurs.
Quel beau message que cette institution envoie à ses futurs étudiants! Venez chez-nous, si vous trichez, dépendant de votre cause, vous pourrez vous reprendre, si vous ne trichez pas à la reprise. Et vlan pour l'éthique, la rigueur et l'honnêteté!
On se demandera après pourquoi il y a des diplômés d'université qui se révèlent si incompétents lorsqu'ils arrivent sur le marché du travail.
Louis Létourneau, diplômé de Laval (sans tricher), Québec