Tramway: un tracé à revoir

De toute évidence, le tracé du projet de tramway de Québec comporte des lacunes.

La couronne nord de Québec est à peu près ignorée et le secteur Lebourgneuf–Haute-Saint-Charles demeurerait mal desservi dans ce réseau.

Des citoyens ont suggéré lors des séances d’information que la ligne principale se rende au-delà de Louis-XIV. 

Le tramway ne passe pas par la gare d’autobus et la gare du Palais, mais trouve le moyen, pourtant, de se rendre chez Ikea. Quant à l’aéroport, il est connecté de façon bien indirecte.

Le tracé ne dessert pas l’édifice Marly et les 3000 fonctionnaires du Revenu.

Une portion du Vieux-Limoilou et de Sainte-Foy (entre les rues Painchaud et Myrand) ressemble à un goulot d’étranglement qui va pénaliser les automobilistes.

Le projet de tracé est désespérément vague sur les expropriations à venir.

Évidemment, il est toujours impossible pour le moment pour un usager de songer à relier Lévis à Québec.

Le tracé projeté fait des gagnants et des perdants, mais il me semble que les gagnants se retrouvent sur un circuit déjà bien desservi par le transport en commun. Les perdants sont donc appelés à financer un axe central qui leur fait gagner bien peu de temps dans leurs déplacements.

Les séances d’information organisées par la Ville sont loin d’avoir répondu à toutes les interrogations des citoyens qui se sont fait dire qu’il faut passer par la phase des plans et devis.

Il faudra attendre une nouvelle version du projet, et des réponses plus convaincantes, avant de s’emballer pour ce projet dit structurant.

Donald Charette, Québec