Le chef du NPD, Thomas Mulcair

Tom est-il vraiment progressiste?

Thomas Mulcair souhaite obtenir l'appui des progressistes du Québec et du Canada. J'en suis. Cependant, comment Tom et le NPD peuvent-ils espérer obtenir à nouveau l'appui des progressistes du Québec quand son parti et lui-même sont favorables au port du niqab, notamment lors de la prestation du serment d'allégeance au Canada?
Il y a prépondérance de vues dans la société québécoise sur la nécessité que les relations entre les citoyens du pays et l'État se fassent à visage découvert; le serment d'allégeance au pays est la première relation et elle est capitale. Permettre que cette relation ne se fasse pas à visage découvert ne peut être qualifié de progressisme. Au contraire, une telle politique est réactionnaire, rétrograde et contraire à l'opinion fortement prépondérante au Québec. Beaucoup de Québécois ignoraient cet aspect de la politique du NPD lors de la vague de 2011. Maintenant, ils le savent. Alors, Tom, est-il, lui-même, vraiment pleinement progressiste ou progressiste à ses heures?
Guy Vaillancourt
Québec