TDAH = Ritalin?

Selon une étude, pour le groupe des 10 à 12 ans, le pourcentage d’enfants québécois avec un trouble déficitaire d’attention avec ou sans hyperactivité chez les enfants (TDAH) traité par médicament au Québec est de 13,97%, alors que dans le reste du Canada, il est de 5,08%. Pour les jeunes de 13 à 17 ans, le taux est passé de 3,4% à 9,9% entre 2006 et 2015, soit l’équivalent d’un jeune sur dix.

Les intervenants, parents et éducateurs, sont devenus intolérants à la turbulence chez certains enfants qu’ils identifient trop rapidement avec un TDAH au lieu de travailler en amont avec certains spécialistes sur les causes de l’anxiété de ces jeunes. Or, comme le Ritalin est devenu la solution la plus rapide, les jeunes sont gavés de médicaments qui, en réalité, ne font que surseoir à leurs problèmes d’attention… Dans ces circonstances, ne serait-il pas temps de sortir de l’équation TDAH = Ritalin, et de s’asseoir avec nos jeunes pour tenter de découvrir les origines de leur turbulence et de leur manque d’attention? À cet effet, je risque deux réponses : la dépendance à l’ordinateur et le manque d’activités physiques.

Henri Marineau, Québec

***

Le prix de la bêtise humaine

Rappelons-nous la citation d’Albert Einstein : «Il y a deux choses qui sont infinies, l’univers et la bêtise humaine, l’univers, je suis moins certain!» Pensez aux montants astronomiques d’argent versés au fil du temps pour soutenir le milieu carcéral, la police, la magistrature et les systèmes de sécurité! La bêtise humaine, nourrie par les fraudes, le vol, les vendeurs de drogue, les agressions de toutes sortes, le vandalisme, les tueries qui dévastent les familles, tout cela freine le progrès! Malheureusement, la société en reproduit à chaque année, la mosaïque humaine est ainsi faite! Cela est peu édifiant de la part des gens munis d’une intelligence. Si tout l’argent qui sert à combattre et à réparer les conséquences douloureuses de la bêtise humaine servait à la recherche scientifique ou médicale, notre monde serait plus avancé et ainsi plusieurs maladies seraient vaincues. Vraiment dommage cette bêtise humaine.

Michel Beaumont, Québec