Tailgate n’est pas français

Le mot tailgate n’est pas un mot français. Pourtant, les équipes sportives l’utilisent de plus en plus pour inviter leurs partisans à des activités d’avant-match. Ce terme tailgate est un mot utilisé par nos voisins du Sud pour inviter les amateurs à un pique-nique festif avant les parties de football. Le mot tailgate, «hayon» en français, fait d’abord référence aux portières ouvertes des véhicules dans les stationnements des stades où on prépare de la nourriture et toutes sortes de boissons.

Ces rendez-vous d’avant-match s’appliquent même maintenant à d’autres manifestations sportives que le football.

Pourquoi vouloir à tout prix imiter les Américains en utilisant leur langage et en paraissant tributaire de leur culture alors que notre langue possède les outils pour nommer, en français, ce genre de fêtes, notamment fête d’avant-match, rendez-vous d’avant-partie ou méga-pique-nique.

Pourquoi vouloir sombrer dans la médiocrité?

Pierre Lincourt, membre de l’Association pour le soutien et l’usage de la langue française (A.S.U.L.F.), Saguenay