Sympathie à temps partiel

Mon coeur saigne pour la France...
Toutefois, mon coeur a saigné aussi pour l'Irak. Vous vous souvenez, récemment : Bagdad, où un acte terroriste a fait près de 300 morts? Puis, quelques jours plus tard à Balad, un autre a été commis. Au moins 26 morts.
Et la Turquie? Quelques semaines avant cette tentative de coup d'État meurtrière, on pleurait déjà une quarantaine de personnes tuées par des terroristes à l'aéroport d'Istanbul.
Mon coeur saigne aussi chaque fois que Boko Haram commet un massacre en Afrique. Dans le monde, combien d'endroits sont touchés par le terrorisme? Pour Marianne, nos édifices s'illuminent de bleu, de blanc et de rouge. Un peu partout, on observe une minute de silence pour ces innocentes victimes. Sans compter l'abondance d'émissions spéciales sur les abominations perpétrées en sol français. Et on se rassemble! Pour les autres pays? Rien ou presque. Notre sympathie à temps partiel me cause un grand malaise. Je la trouve même un peu indécente...
Je persiste, pourtant, à croire que tous les êtres humains sont égaux. Tous méritent notre sympathie lorsque l'horreur s'abat sur eux, peu importe la couleur de leur peau, leur culture ou la distance qui nous sépare.
Martine Lacroix, Montréal