Justin Trudeau 

Souveraineté et démocratie

Étant souverainiste (un vrai), je suis habitué aux déceptions électorales. Le rêve d'un Québec indépendant semble toujours un peu plus loin d'une élection à l'autre. Lundi, la situation ne s'est pas améliorée...
Cependant, en attendant, on peut se réjouir du départ d'un homme qui a fait reculer la démocratie canadienne. C'est une excellente nouvelle! On est toujours dans ce grand pays, autant que ça se passe bien...
On peut également se réjouir de l'arrivée de Justin Trudeau avec un programme nettement plus progressiste. Vous pouvez être négatif envers les Trudeau, vous souvenir des mesures de guerre (quoi que je trouve ça galvaudé), vous souvenir également du scandale des commandites, croire que c'est du pareil au même, continuer d'être cynique, je n'en considère pas moins que nous l'avons échappé belle!
Et, pensez-y, l' «Harperiste» qu'est Couillard se retrouve devant un vis-à-vis qui semble prêt à faire des déficits pour mieux coordonner l'équilibre social, tout le contraire de l'idéologie libérale provinciale.
Alors, la souveraineté est encore et toujours en veille, mais je crois que cette nouvelle aventure politique, plutôt renouvelée et attentive à un plus grand respect de notre tradition démocratique, vaut la peine d'être sérieusement considérée.
Claude Dumais
Chicoutimi