Soins palliatifs sur liste d’attente?

En réaction au Point de vue «Choisir où et comment on veut s’éteindre», paru le 23 décembre

› Lire l'article ici.

Je voudrais corriger une affirmation qui n’est pas vraie dans tous les CLSC: «...le service à domicile des CLSC ont la mission de se rendre au chevet des mourants pour leur donner les soins de confort dont ils ont besoin. Ils ont même un médecin disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Encore faut-il le savoir et avoir demandé ces soins au lieu de soins curatifs ...»

Malheureusement, ce ne sont pas tous les CLSC qui ont un médecin pour offrir ce genre de service. Il y a peut-être des équipes en soins palliatifs dans tous les CLSC, mais elles n’incluent pas toutes des médecins!

Je m’implique actuellement auprès d’une personne suivie par l’équipe de soins palliatifs d’un CLSC de la Ville de Québec (et non, on n’est pas en région! Je parle bien de la Ville de Québec...). Il n’y a aucun médecin dans l’équipe. Et ce n’est pas nouveau... il semble que ça dure depuis sept ans. Donc, aucun suivi à domicile par le médecin de soins palliatifs pour cette personne! Aucune possibilité pour elle d’avoir le choix de «...où et comment on veut s’éteindre».

Et dans la situation spécifique de cette personne, elle est sur liste d’attente prioritaire pour l’accès à un médecin de famille... depuis environ 2 mois... Wow! Quelle priorité! 

Et comme c’est dans un secteur de la ville mal desservi en terme de médecins de famille, il semble qu’elle attendra encore longtemps un médecin de famille. Être en priorité sur la liste d’attente, si on demeure dans ce secteur de la ville, c’est une attente «bidon»... elle risque de demeurer sur cette liste, jusqu’à la fin de ses jours... enfin, seulement pour quelques mois. Après ça, elle n’aura plus besoin de médecin ni d’aucun service...

Audette Bédard, Québec