Smog et GES

En réponse à la lettre d’opinion «Et délivrez-nous du smog» de Noëlla Lavigueur parue le 19 janvier

Les poêles à bois ont une mauvaise presse, il est vrai que la combustion de bois de chauffage contribue largement au smog. Cependant, il ne faut pas mélanger smog et gaz à effet de serre (GES). Le smog est composé de particules fines qui ne contribuent en rien au réchauffement climatique. Tant qu’il y aura des forêts, le CO2 émis par le bois de chauffage est réutilisé par les nouvelles pousses. Il se crée un équilibre entre le CO2 émis et sa réintégration dans la forêt , on dit donc que se chauffer au bois est carboneutre. L’accumulation d’excès de gaz à effets de serre provient de la combustion d’énergie fossile. Lorsqu’une auto brûle un litre d’essence, le CO2 résultant ne retourne pas dans les puits de pétrole d’où son accumulation dans l’atmosphère et le réchauffement climatique.

Yvon Cormier, Neuville