Singulariser le pluriel!

Le Bloc québécois est rendu au carrefour. Celui-ci sera-t-il tonifiant ou mortel? Le temps donnera son verdict. Une chose est sûre par contre, ce parti au destin plutôt incertain titube de plus en plus. Ses bagages sont de plus en plus vides de victoires à Ottawa. Une glissade menaçante. Ce parti politique ne cesse de chuter lourdement au point où on se demande si l'ascenseur s'arrêtera au rez-de-chaussée! Ouf! Les nombreux souverainistes devraient, pour un meilleur succès, singulariser le pluriel en regroupant massivement ses militants dans la même chapelle pour la transformer en cathédrale pour un meilleur impact. Plus de punch à l'offensive n'est jamais à dédaigner. Ainsi, les discours découlant de la sainte doctrine sonneront davantage dans une plus grande salle. Oeuvrer à Ottawa pour le Bloc, malheureusement, équivalait à donner des coups d'épée dans l'eau, rien de moins. Le consensus était non envisageable. Prêcher devant des sourds politiques n'a jamais rien apporté! Il faut donc rompre avec le passé.
Le Bloc québécois est rendu au carrefour. Celui-ci sera-t-il tonifiant ou mortel? Le temps donnera son verdict. Une chose est sûre par contre, ce parti au destin plutôt incertain titube de plus en plus. Ses bagages sont de plus en plus vides de victoires à Ottawa. Une glissade menaçante. Ce parti politique ne cesse de chuter lourdement au point où on se demande si l'ascenseur s'arrêtera au rez-de-chaussée! Ouf! Les nombreux souverainistes devraient, pour un meilleur succès, singulariser le pluriel en regroupant massivement ses militants dans la même chapelle pour la transformer en cathédrale pour un meilleur impact. Plus de punch à l'offensive n'est jamais à dédaigner. Ainsi, les discours découlant de la sainte doctrine sonneront davantage dans une plus grande salle. Oeuvrer à Ottawa pour le Bloc, malheureusement, équivalait à donner des coups d'épée dans l'eau, rien de moins. Le consensus était non envisageable. Prêcher devant des sourds politiques n'a jamais rien apporté! Il faut donc rompre avec le passé.
Michel Beaumont, Québec