Lise Thibault

S'il fallait que Lise Thibault...

Considérant le nombre de «petites passes» qui s'ajoutent jour après jour au procès de notre ex-lieutenante gouverneure, s'il fallait que cette auguste dame ait jadis pataugé dans l'état-major péquiste, imaginons l'écho qui en serait fait dans nos médias. Pourquoi, étrangement, une telle retenue lorsqu'il s'agit du Parti libéral? Qui sait, en effet, qu'en 1980, notre ex-lieutenante-gouverneure était vice-présidente du comité préréférendaire «Les Québécois pour le Non» et  présidente du Comité du Non de Laval, puis candidate du Parti libéral du Québec dans Fabre en 1981? Qui sait qu'elle est ensuite nommée membre de la commission politique du Parti libéral (1981 à 1984) et présidente de la sous-commission de la famille du parti? Qui sait qu'elle fut candidate défaite du Parti libéral du Canada aux élections de 1984 pour rebondir à nouveau en 1986, comme présidente de la Commission des communications, section Québec du même parti? Enfin, qui se rappelle que c'est à la demande de l'ex-premier ministre libéral Jean Chrétien qu'elle fut nommée lieutenante-gouverneure du Québec en 1997?
Considérant le nombre de «petites passes» qui s'ajoutent jour après jour au procès de notre ex-lieutenante gouverneure, s'il fallait que cette auguste dame ait jadis pataugé dans l'état-major péquiste, imaginons l'écho qui en serait fait dans nos médias. Pourquoi, étrangement, une telle retenue lorsqu'il s'agit du Parti libéral? Qui sait, en effet, qu'en 1980, notre ex-lieutenante-gouverneure était vice-présidente du comité préréférendaire «Les Québécois pour le Non» et  présidente du Comité du Non de Laval, puis candidate du Parti libéral du Québec dans Fabre en 1981? Qui sait qu'elle est ensuite nommée membre de la commission politique du Parti libéral (1981 à 1984) et présidente de la sous-commission de la famille du parti? Qui sait qu'elle fut candidate défaite du Parti libéral du Canada aux élections de 1984 pour rebondir à nouveau en 1986, comme présidente de la Commission des communications, section Québec du même parti? Enfin, qui se rappelle que c'est à la demande de l'ex-premier ministre libéral Jean Chrétien qu'elle fut nommée lieutenante-gouverneure du Québec en 1997?
Pierre-Paul Sénéchal, Beaumont