Sébastien Proulx, un départ qui alimente le cynisme

Donc, Sébastien Proulx quitte son siège de député pour aller travailler chez Desjardins. Il y aura donc élection partielle.

Est-ce Desjardins ou le Parti libéral qui paiera la facture?  Sûrement pas!  Il est tellement facile de dépenser l’argent des autres….Comment ne pas être cynique avec de tels personnages qui n’arrivent même pas à tenir un engagement de quatre ans ?  

Et si j’exigeais à un parti politique un engagement à ne pas quitter un poste de député sans raison majeure pour voter pour lui, cela ne leur donnerait qu’une autre occasion de ne pas tenir parole!  Honte à vous tous.

Rosaire Vaillancourt
Circonscription de Louis-Hébert