Gérard Bouchard

Se tenir debout, monsieur

En réaction au texte «La démagogie au pouvoir» de M. Gérard Bouchard
À M. Gérard Bouchard,
Vous êtes insultant, monsieur. Justement, il est temps de se tenir debout devant des gens comme vous qui nous traitent d'imbéciles et de crétins incapables de comprendre les enjeux et les «jeux» politiques, religieux, juridiques, sociaux qui se jouent présentement chez nous. Vous vous en tenez à «vos solutions», et vous ne cessez de vous répéter sur toutes les tribunes comme si vous possédiez la science infuse. Personne n'aime se faire rabaisser, rapetisser, monsieur, ni le citoyen ni l'élite universitaire. Ce dont je suis sûre, en tout cas, c'est que M. Lévesque ne se serait pas permis, lui, d'écrire et de parler de la sorte à ses compatriotes. Il connaissait, reconnaissait, appréciait et surtout respectait l'intelligence et le gros bon sens de son peuple. Des excuses seraient appréciées, monsieur.
Louise Plante, Québec