Savourer le silence

Aimez-vous le bruit, celui de la tondeuse de la souffleuse, des radios à plein tube, des commerciaux à la télé?

Moi pas, et probablement vous non plus. Moi ce que j’aime, c’est de me promener dans des sentiers loin des autoroutes et écouter le vent dans les feuilles, les oiseaux pépier et les écureuils roux m’insulter. Alors je n’ai pas de cellulaire, la nature me suffit et elle m’enrichit. 

Comment se fait-il que l’on se retrouve lors d’un repas supposément convivial où l’on entend que les bips des téléphones ou la musique devant servir de fond à des échanges ensevelis sous les sons pas toujours harmonieux et qui ne facilitent pas les échanges? 

Le silence est un bienfait et une source de réflexion. Je vous souhaite d’essayer de l’habiter.

Andrée Moreau