Sam Hamad devrait se retirer

Le président du Conseil du trésor devait se retirer du Conseil des ministres dès les accusations portées contre lui. Pourquoi le premier ministre ne lui a-t-il pas immédiatement ordonné de se retirer plutôt que de le laisser s'embourber dans ses démentis?
Les apparences de conflit d'intérêts sont suffisantes pour que Sam Hamad quitte son poste - jusqu'à preuve du contraire. S'il est reconnu coupable à la suite de l'enquête du Commissaire à l'éthique, il devrait rembourser émoluments et privilèges qui lui auront été accordés.
Sylvia Pelletier-Gravel, Gatineau