Renoir et la baleine noire

Le cinéaste Jean Renoir (1894-1979) raconte dans son livre, Pierre-Auguste Renoir, mon père, que le célèbre peintre (1841-1919) avait l'air vraiment bizarre quand il se promenait dans un sentier ou dans la forêt. Pourquoi? Il zig­zaguait et sautillait pour ne pas écraser sur son chemin les insectes et autres petites bestioles.
Nous aurions besoin aujourd'hui d'hommes aussi sensibles à la nature chez nos décideurs politiques. Ici, nous empoisonnons nos bélugas, nous vouons à une mort certaine une horde d'une vingtaine de caribous parce que nous avons laissé des entrepreneurs forestiers ouvrir un chemin fatal dans son aire de déplacement. Notre cher premier ministre, Philippe Couillard, ne nous a-t-il pas dit qu'il ne sacrifierait pas un seul emploi dans la forêt pour sauver un caribou? Et nous allons réélire le brave homme en 2018.
Que peindrait Renoir aujourd'hui? Une baleine noire se faisant rentrer dedans par un navire rouge.
Sylvio Le Blanc
Montréal