Rendre le vote obligatoire?

Au risque de déplaire à certains, je répondrais par l’affirmative à cette question. C’est important de se rendre aux urnes. On vote pour donner un sens à notre démocratie. Aller voter, c’est le fondement même de notre système politique et démocratique.

J’en ai assez d’entendre des gens dire dans tous les sens qu’ils en ont ras le bol des politiciens. Les gens ne se rendent pas compte du droit qu’ils ont et des individus qui se sont battus durement pour le posséder, ce fameux droit de vote.

Faire du droit de vote un devoir civique obligatoire serait la meilleure façon de lutter contre le cynisme ambiant envers les politiques et les politiciens. Comment se permettre de critiquer la politique si l’on ne vote pas? De plus, rendre le vote obligatoire inciterait les médias à couvrir davantage les événements politiques de toutes sortes, car il faut bien l’avouer, depuis l’avènement des médias sociaux dans nos vies, les médias traditionnels pour toutes sortes de raison leur laissent toute la latitude.

Rendre le vote obligatoire changerait la donne à plusieurs niveaux. Ceci aiderait grandement à refaire la démocratie, le journalisme et la politique en général. Une façon sûre de s’approcher davantage du vrai ...

Mario Leclerc
Québec

***

LE COURAGE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

Nous vivons actuellement la sixième grande extinction de la vie sur Terre et une grande partie des écosystèmes s’effondrent. Nous avons atteint le pic d’extraction d’une grande partie des ressources minières et fossiles de la planète, incluant le pétrole. Le climat bascule, ce qui implique entre autres la fonte des glaciers et des inondations pour toutes les villes et les pays côtiers. La pollution humaine a des conséquences sur l’économie, sur l’emploi, sur l’immigration, qui seront sans précédent.

Est-il possible de réorienter l’économie? L’économie mondiale s’est complètement réorganisée en trois ans, de 1939 à 1942, pour devenir une économie de guerre. De 1945 à 1948, elle s’est complètement reconvertie pour devenir civile. Durant la Révolution tranquille des années 1960, l’économie et la société québécoise se sont modernisées très rapidement avec des investissements massifs en santé, éducation, transport, etc. Dans le contexte de la crise écologique actuelle, une nouvelle révolution est nécessaire. Avec son énergie verte et son expertise en transport collectif, le Québec a tout ce qu’il faut pour prendre le leadership dans la transition écologique. Il ne manque que le courage pour le faire.

Sébastien Bouchard
Québec