Regrouper plutôt que d'éparpiller

Le centre de santé et de services sociaux de Kamouraska (CSSSK) veut fermer en septembre le CHSLD Thérèse Martin de Rivière-Ouelle. Le prétexte: on veut privilégier le maintien à domicile. Bizarre, car avec l'immensité du territoire Québécois on peut se demander s'il ne serait pas mieux de regrouper les services plutôt que de les éparpiller, et ainsi déplacer les pourvoyeurs de soins sur de longues distances. N'a-t-on pas fait disparaître la médecine à domicile car les médecins étaient tannés de perdre leur temps sur la route? Ma mère de 101 ans a été sauvée de nombreuses fois d'une mort certaine parce qu'elle a eu la chance d'être placée dans un centre relié à un hôpital par un tunnel et où un médecin est présent en permanence. De plus, les intellos de ce CSSSK ont l'odieux de dire que personne ne sera déménagé contre son gré. Je ne vois pas la logique de cette prétention. Si on ferme, ça oblige la personne à partir, ce qui est forcément contre son gré. Comment une personne ayant fait des études peut raisonner de cette façon? Comment peut-on se ridiculiser par de tels propos? Trouvez d'autres raisons, mais pas celles-là, s'il vous plaît !
Le centre de santé et de services sociaux de Kamouraska (CSSSK) veut fermer en septembre le CHSLD Thérèse Martin de Rivière-Ouelle. Le prétexte: on veut privilégier le maintien à domicile. Bizarre, car avec l'immensité du territoire Québécois on peut se demander s'il ne serait pas mieux de regrouper les services plutôt que de les éparpiller, et ainsi déplacer les pourvoyeurs de soins sur de longues distances. N'a-t-on pas fait disparaître la médecine à domicile car les médecins étaient tannés de perdre leur temps sur la route? Ma mère de 101 ans a été sauvée de nombreuses fois d'une mort certaine parce qu'elle a eu la chance d'être placée dans un centre relié à un hôpital par un tunnel et où un médecin est présent en permanence. De plus, les intellos de ce CSSSK ont l'odieux de dire que personne ne sera déménagé contre son gré. Je ne vois pas la logique de cette prétention. Si on ferme, ça oblige la personne à partir, ce qui est forcément contre son gré. Comment une personne ayant fait des études peut raisonner de cette façon? Comment peut-on se ridiculiser par de tels propos? Trouvez d'autres raisons, mais pas celles-là, s'il vous plaît !
Gilbert Blachon, Rivière-du-Loup