Joël Godin quitte le cabinet du ministre libéral Sam Hamad pour devenir le candidat de Stephen Harper dans Portneuf-Jacques-Cartier.

Réflexions matinales au garage

Je suis heureux de l'élection de plusieurs candidats conservateurs dans la région. Québec est une région où plusieurs électeurs agissent avec ce qu'on qualifie de «gros bon sens». Pour ma circonscription natale, Portneuf, il était temps d'être représenté par un député fort. Après des mandats bloquistes, deux de André Arthur et un NPD, Joël Godin apportera une véritable présence.
Pour le pays, tout en étant déçu, je suis consolé à l'idée que nous aurons pour la première fois un premier ministre de ma génération, celle dite X. Je souhaite que ce nouveau gouvernement agisse avec rigueur en matière financière et ne procède pas aux hausses importantes d'impôts annoncées par le programme libéral. Le Parti conservateur aura quatre ans pour se renouveler, apporter plus de joie dans son approche et tenir un débat d'idées. J'ai des amis et parents qui ont milité dans différents partis. C'est la force de la démocratie. Pour le reste, je réitère que le monde a besoin de bonheur et d'amour. Rien ne sert de tenir des propos acrimonieux et aigres les uns envers les autres. La vie est trop courte.
Stéphane Pagé, Québec