L'Îlot Esso dans le quartier Montcalm

Référendums utiles

Devant les députés de l'Assemblée nationale réunis en commission parlementaire sur le projet de loi 122 portant sur l'autonomie des municipalités, Régis Labeaume a étonné son auditoire en plaidant qu'en matière d'urbanisme, l'utilisation du référendum était un geste antidémocratique.
Selon le maire, deux projets, l'îlot Irving et l'îlot Esso, ont été réduits à cause des référendums, jusqu'à devenir de «mauvais projets». Pourtant, le promoteur de l'îlot Esso a déjà dit à propos de son immeuble, dont la mouture finale respecte le règlement de zonage : «On a travaillé fort à faire quelque chose de bien. Tout le monde est bien content. [...] On a une meilleure intégration.»
Souhaitons-nous à tous, médias inclus, de rester suffisamment vigilants en cette année d'élections municipales, en donnant ces coups de patin additionnels, ce deuxième effort dans les coins et près du but qui permet de vérifier les choses qu'on nous dit.
Jean Lacoursière, Québec