Quel est ce mal de vivre?

Et si le monde ordinaire s'interrogeait à propos du suicide. C'est récurrent. On se confie à des organismes spécialisés. On se sent dépassé. Le mal de vivre chez les jeunes se traduit par un geste dramatique signifiant l'intensité d'un malaise intérieure insupportable. Le recours au dialogue, aux conférences de motivation, de mise en évidence des aspects positifs de la vie sont des thérapies bénéfiques mais nous devons tous en prendre conscience pour tenter de voir selon notre expérience ce qui engendre le désir de mourir. À une certaine époque, on se garrochait dans la religion pour un éclairage extraordinaire. Un appel au pouvoir divin pour effacer le mal de vivre. Un piste à explorer; le sens de la vie véhiculé par un monde adulte sans cesse en contradiction dans sa manière de penser et d'agir. Rien de scientifique juste une intuition. Le besoin de s'appuyer sur des exemples de vie authentique et cohérente. Le besoin de références valables. Du concret plus mobilisant que la redondance des mots. Et pourquoi pas des valeurs nobles enracinées dans toutes les formes d'activité humaine? Bien entendu, il faut apprendre à se battre pour vivre. La quête de l'excellence, les exigences de la compétition sont des impératifs qu'il faut affrontrer. Mais le combat pour vivre ou survivre peut écraser les plus vulnérables. Le monde adulte est porteur de terribles découragements. Peut-on le rendre plus accessible? Il y a des réponses au mal de vivre à découvrir sans doute.
Et si le monde ordinaire s'interrogeait à propos du suicide. C'est récurrent. On se confie à des organismes spécialisés. On se sent dépassé. Le mal de vivre chez les jeunes se traduit par un geste dramatique signifiant l'intensité d'un malaise intérieure insupportable. Le recours au dialogue, aux conférences de motivation, de mise en évidence des aspects positifs de la vie sont des thérapies bénéfiques mais nous devons tous en prendre conscience pour tenter de voir selon notre expérience ce qui engendre le désir de mourir. À une certaine époque, on se garrochait dans la religion pour un éclairage extraordinaire. Un appel au pouvoir divin pour effacer le mal de vivre. Un piste à explorer; le sens de la vie véhiculé par un monde adulte sans cesse en contradiction dans sa manière de penser et d'agir. Rien de scientifique juste une intuition. Le besoin de s'appuyer sur des exemples de vie authentique et cohérente. Le besoin de références valables. Du concret plus mobilisant que la redondance des mots. Et pourquoi pas des valeurs nobles enracinées dans toutes les formes d'activité humaine? Bien entendu, il faut apprendre à se battre pour vivre. La quête de l'excellence, les exigences de la compétition sont des impératifs qu'il faut affrontrer. Mais le combat pour vivre ou survivre peut écraser les plus vulnérables. Le monde adulte est porteur de terribles découragements. Peut-on le rendre plus accessible? Il y a des réponses au mal de vivre à découvrir sans doute.
Douglas Beauchamp
Québec