Quel culot de Trump!

Tout un culot de la part du président Trump et de sa conjointe! Les deux affirment, suite au dépôt de colis suspects devant les résidences d’Hillary Clinton et de Barack Obama, que les actes de «violence politique» n’ont pas leur place aux États-Unis et que toute la nation devait se rassembler pour s’y opposer.

Mais ce président a été élu en utilisant une grande violence verbale et continue de le faire contre ses adversaires. Et en plus il dénonce faiblement les assauts meurtriers commis fréquemment dans les écoles ou la violence faite lors de rassemblements à caractère raciste. Quelle hypocrisie de la part de cet homme sans foi ni morale! Et il peine toujours à dénoncer le meurtre crapuleux du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Que conclure, sinon que «qui sème le vent récolte la tempête». Pauvre États-Unis!

Michel Lebel, Entrelacs