QS décourage les souverainistes

En réaction au texte «La division du vote souverainiste est-elle si sévère?» du journaliste Jean-François Cliche parue le 7 avril

Lire le texte ici.

Votre analyse est intéressante, mais je me permets de mettre en doute votre verdict.

Il me semble qu’un élément essentiel dans toute cette question est: «Comment ont réagi les souverainistes à l’apparition d’un autre parti qui se dit souverainiste?»

Vous mentionnez la désaffection des souverainistes du Parti québécois sans mentionner que l’arrivée de Québec solidaire (QS) a pu en décourager plusieurs. En fait, QS a contribué grandement à désabuser les souverainistes de leur option qui est devenue une espèce d’utopie. Alors que l’idée même de faire l’indépendance subit déjà l’attaque en règle de tous ceux et celles qui jouent le jeu de la peur, de tout le Canada et des libéraux, qui peut encore croire que c’est possible quand ceux qui étaient de vrais souverainistes mettent tout à coup des bâtons dans les roues?

Je donne donc entièrement raison à Jean-François Lisée. Le boulet de QS est en train de tuer l’option souverainiste en décourageant tous les indépendantistes. Contrairement à vous, je crois qu’un simple décompte des votes ne permet pas de conclure que QS ne contribue pas à la division du vote souverainiste. Il faut élargir l’analyse avant de tirer une conclusion à ce sujet.

Gérald Bolduc, Lévis