Proche aidante, à 73 ans

Ma mère de 99 ans est présentement au Christ-Roi. Le départ à la retraite bien mérité du docteur Bordeleau nous attriste. Maman l’aimait bien et il a su ajuster sa médication pour lui éviter bien des souffrances.

L’assistance à domicile et les soins pour les aînés sont laissés pour compte par le gouvernement. Et si je voulais rester chez moi? Les comités de résidents des centres démissionnent faute de pouvoir dialoguer avec les nouveaux boss (entendez le ministère).

J’ai 73 ans. Dans quelques années, j’aurai peut-être besoin de services chez moi ou en CHSLD pour lesquels j’ai contribué toute ma vie. Durant toutes les années où ma mère a eu besoin d’aide, comme proche aidante, j’ai assumé et suis devenue épuisée. Assister nos aînés en CHSLD, il faut le faire pour les protéger et les aider encore! Il n’y a pas de fin aux demandes qu’assument les proches aidants. Aimer peut tuer et négliger aussi. Malheureusement il faut aussi les protéger dans ce milieu supposément de soins contre des gens négligents ou rudes.

Depuis maintenant quelques semaines, ma maman a enfin des préposés qui la traitent bien, alors que nous avons dû combattre. Il semble que des bleus sur les bras ou les jambes soient des manifestations surnaturelles... Bienvenue à l‘Halloween.

J’espère qu’on aura bientôt un médecin aussi dévoué que le docteur Bordeleau.

Andrée Moreau, Québec