Prévoyance hivernale

Nuit de dimanche à lundi. Il est 3 h. Le couche-tard que je suis jette un coup d'oeil dehors. Tout est calme. Je cherche encore la petite tempête qu'Environnement Canada prévoit depuis le début de la fin de semaine. Je retourne vérifier les prévisions sur Internet: de cinq à 10 centimètres jusque vers midi lundi, rafales de vent allant jusqu'à 70 km/h, bourrasques de poudrerie. Il ne m'en faut pas plus pour que j'aille fermer les portes de l'abri d'auto en me disant que je n'ai pas grand-chose à perdre. À mon réveil, alors que le jour entre à peine par les fenêtres du sous-sol ensevelies sous la neige, je constate que j'ai pris la bonne décision. Pourquoi alors tous ces problèmes sur les routes ce matin-là?
Nuit de dimanche à lundi. Il est 3 h. Le couche-tard que je suis jette un coup d'oeil dehors. Tout est calme. Je cherche encore la petite tempête qu'Environnement Canada prévoit depuis le début de la fin de semaine. Je retourne vérifier les prévisions sur Internet: de cinq à 10 centimètres jusque vers midi lundi, rafales de vent allant jusqu'à 70 km/h, bourrasques de poudrerie. Il ne m'en faut pas plus pour que j'aille fermer les portes de l'abri d'auto en me disant que je n'ai pas grand-chose à perdre. À mon réveil, alors que le jour entre à peine par les fenêtres du sous-sol ensevelies sous la neige, je constate que j'ai pris la bonne décision. Pourquoi alors tous ces problèmes sur les routes ce matin-là?
Gilles Levasseur, Québec, arrondissement Charlesbourg