Pourquoi pas la gratuité?

Les élus sont prêts à jurer sur le coeur leur intention de protéger l'environnement, de réduire le trafic et d'améliorer la vie en ville.
Malgré cela, bien que les transports soient une source importante de pollution, on ne cesse d'élargir les autoroutes et on pense même construire un tunnel de 4 milliards $.
Pourquoi ne pas faire un bras d'honneur à cette impasse pour plutôt prendre des mesures vigoureuses encourageant le transport le plus écolo, densificateur et efficace : le transport en commun. Et pour être accessible, la gratuité.
Chers politiciens, il est fort douteux que l'augmentation des voitures électriques, sur lequel vous faites reposer tant d'espoir, ait un impact notable sur la réduction de la pollution. Mais si c'est la liberté et le bien-être des gens qui vous importent, vous feriez bien de vous intéresser à la gratuité.
François G Couillard, Québec